Que faire en cas de maladie pendant un voyage au Maroc ?

Conseils pour voyager au Maroc
Tourisme au Maroc 9 Conseils pour voyager au Maroc 9 Que faire en cas de maladie pendant un voyage au Maroc ?
Découvrez le Maroc en réservant un séjour tout inclus
Voir les offres de séjour tout compris au Maroc

Le Maroc est une ode aux sens, une invitation à l’aventure, mais toute escapade mérite une préparation, notamment en matière de santé. Combien de fois ai-je entendu des histoires de voyages transformés par le malheur d’une maladie imprévue ?

Pour que votre séjour au pays des mille et une nuits demeure un rêve éveillé, je vous confie mes conseils les plus sincères pour prévenir et traiter les ennuis de santé au Maroc, ces tourments imprévus qui peuvent facilement être évités avec un peu d’astuce et de connaissances.

Résumé pour les voyageurs pressés

👨‍⚕️ Accès aux soins : Préférez les cliniques privées pour un accès rapide et de qualité.

⚕️ Assurance voyage : Assurez-vous d’avoir une assurance voyage couvrant les frais médicaux et le rapatriement.

🤒 Maladies fréquentes : Informez-vous sur les traitements pour la diarrhée du voyageur, la fièvre typhoïde, et autres maladies locales.

ℹ️ Prévention : Utilisez de l’eau en bouteille pour boire et vous laver les mains fréquemment.

Les soins de santé au Maroc

En matière de soins de santé au Maroc, il faut différencier les hôpitaux publics des cliniques privées. J’ai pu remarquer que les établissements privés sont souvent plébiscités par les expatriés et les touristes, pour la simplicité et la rapidité d’accès aux soins. Et pour cause : les attentes y sont généralement plus courtes et la qualité de soins est perçue comme étant supérieure. Toutefois, il importe de souligner les avancées considérables que le Maroc, soutenu par des institutions telles que la Banque mondiale, a réalisées en matière de services de santé.

Réforme après réforme, le système de santé public marocain se refait une santé. Des projets de modernisation ont vu le jour, visant à améliorer l’accès aux soins pour tous les résidents. J’ai pu discuter avec des locaux qui partagent un sentiment d’espoir quant à la réduction des inégalités en matière de soins de santé. Les efforts déployés sont loin de passer inaperçus, avec pour ambition de faire du secteur de la santé un pivot du développement humain au Maroc.

Le Maroc est un pays qui dispose d'un système de santé efficace

En tant que voyageur, il est capital de s’informer sur les infrastructures de santé disponibles, en tenant compte des spécificités régionales et des éventuelles spécialités médicales offertes. Un conseil que j’ai retenu et que je partage : prenez le temps de localiser le centre de santé le plus proche de votre lieu de séjour au Maroc, pour agir rapidement si le besoin se présentait.

Frais d’hospitalisation au Maroc

Lorsque l’on se trouve à l’étranger, la question des frais d’hospitalisation peut s’avérer préoccupante, et le Maroc ne fait pas exception à cette règle. Sur la base de mes propres recherches et expériences lors d’un séjour, il est clair que les coûts peuvent varier significativement en fonction de l’établissement choisi et des prestations requises. Dans les hôpitaux locaux et universitaires, par exemple, le montant pour une journée d’hospitalisation médicale peut osciller entre 680 et 750 Dirhams marocains, des chiffres qui en disent long sur la nécessité d’une bonne assurance voyage. Personnellement, je ne m’aventure jamais au Maroc sans souscrire une bonne assurance voyage qui prend en charge les frais médicaux (mes lecteurs bénéficient de 5% de remise en passant par ce lien).

Concernant le confort individuel, si vous aspirez à la tranquillité d’une chambre individuelle pendant votre convalescence, il faut compter environ 800 Dirhams par nuit. Pour des besoins spécifiques, comme une chambre stérile – indispensable dans certains cas de traitements ou de maladies – les tarifs peuvent grimper aux alentours de 1,000 Dirhams la nuit. Gardez à l’esprit que ces tarifs ne sont pas figés dans le temps et peuvent être sujets à des fluctuations. C’est pourquoi je recommande toujours de vérifier et de se renseigner auprès de l’hôpital concerné pour avoir une estimation actualisée et précise des frais d’hospitalisation.

Un conseil d’ami : avant de partir, prenez un moment pour examiner les options d’assurance qui couvriront vos dépenses de santé à l’étranger. Certains assureurs comme Heymondo proposent des forfaits adaptés aux séjours de courte ou de longue durée au Maroc, offrant ainsi une sérénité face aux imprévus de la vie.

Remboursement des soins au Maroc par la caisse d’assurance maladie française

Tomber malade ou avoir un accident pendant un séjour au Maroc est une situation que nul ne souhaite. Mais si cela devait arriver, il est rassurant de savoir que la sécurité sociale française, sous certaines conditions, peut prendre en charge les frais de soins urgents. C’est là qu’intervient le fameux formulaire SE 350-04. Ce document, obtenu avant votre départ ou, dans certains cas, auprès de la Caisse des Français de l’Étranger (CFE), justifie auprès des autorités locales que vous êtes assuré en France et permet le remboursement des soins d’urgence, à condition de le présenter avec l’ensemble des justificatifs nécessaires.

Cependant, pour ce qui relève des soins non urgents, la donne est différente. Dans ce cas, mon expérience et celle de nombreux voyageurs que j’ai rencontrés s’entendent sur un point : il est prudent de demander une autorisation préalable de prise en charge par l’Assurance Maladie en France avant de se lancer dans des soins programmés au Maroc. Cela assure que vous ne vous retrouverez pas avec des frais inattendus et souvent onéreux sur les bras à votre retour.

Une recommandation à ne pas négliger : avant votre départ, prenez le temps de vous renseigner auprès de votre caisse d’Assurance Maladie. Ainsi, vous aurez l’esprit tranquille, sachant que même à des milliers de kilomètres de chez vous, votre couverture santé vous accompagne. Et en cas de pépin, vous saurez exactement comment procéder pour que vos frais de santé soient remboursés.

Rapatriement sanitaire depuis le Maroc vers la France

En cas de maladie grave ou de blessure sérieuse nécessitant des soins spécifiques non disponibles sur place au Maroc, la question du rapatriement sanitaire peut rapidement devenir une priorité.

L’organisation d’un rapatriement sanitaire vers la France implique une série de mesures et de choix à envisager : quels sont les cas qui requièrent un rapatriement, à quel coût doit-on s’attendre, et quelles sont les solutions possibles pour assurer le retour en toute sécurité ?

Dans quels cas envisager un rapatriement sanitaire ?

Le rapatriement sanitaire est une procédure d’exception et ne s’improvise pas. Au Maroc, cette solution de transfert est principalement envisagée dans les situations suivantes :

  • En cas de maladie critique exigeant des traitements ou des soins spécialisés non disponibles localement.
  • Lorsqu’un accident grave survient et que l’état de santé du patient nécessite des équipements ou des interventions spécifiques qui ne peuvent être effectués sur place.
  • S’il y a un décès, pour procéder au rapatriement de corps en vue des obsèques dans le pays d’origine.

Ces services hautement spécialisés visent à assurer la sécurité et le confort du patient durant le transfert, tout en garantissant un suivi médical continu. Des sociétés dédiées proposent le transport en avion médicalisé, avec des équipes de professionnels de la santé à bord, veillant à la stabilité du patient jusqu’à son arrivée en France, que ce soit vers son domicile ou un établissement hospitalier répondant à ses besoins de prise en charge.

Il est à noter que l’organisation d’un tel transport doit répondre à des critères médicaux stricts et soulèvera des questions aussi bien logistiques que financières. Voyons maintenant quels en sont les coûts associés.

Organisation et coût du rapatriement d'un voyageur depuis le Maroc vers la France

Prix d’un rapatriement sanitaire du Maroc vers la France

La question du coût d’un rapatriement sanitaire depuis le Maroc vers la France est délicate, tant les variables en jeu sont nombreuses. Les tarifs sont établis sur une base individuelle, prenant en compte la diversité de chaque cas. Lors d’une opération de rapatriement, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte : le niveau d’urgence, le type d’appareil nécessaire pour le transport, la présence de personnel médical spécialisé à bord, sans oublier la distance et les éventuelles escales.

Ainsi, lors de la première prise de contact téléphonique avec les prestataires de services de rapatriement, les informations que vous fournissez permettent de dresser une évaluation initiale. Les sommes en jeu sont loin d’être négligeables : le coût pour un rapatriement sanitaire peut s’étendre de 15 000 € à plus de 40 000 €, en fonction de la complexité et des spécificités dues à l’état de santé du patient.

Il est crucial de comprendre que le système de sécurité sociale français peut ne pas couvrir ces frais exorbitants, ce qui met en lumière l’importance capitale de posséder une assurance voyage efficace. Une assurance qui inclut le rapatriement sanitaire peut faire toute la différence et avoir un impact significatif sur la gestion financière de ces situations extrêmes, et je ne saurais trop vous conseiller de prendre vos dispositions avant le départ.

Quelle assurance maladie choisir pour aller au Maroc ?

Préparer ses valises pour le Maroc, c’est aussi penser à sa protection santé durant le voyage. Face à l’éventualité d’un pépin de santé, il convient de choisir une assurance voyage qui vous couvre efficacement. Je vous recommande de privilégier une offre comprenant une couverture des frais médicaux à l’international, proportionnée à la durée de votre séjour et adaptée à votre profil de santé.

En scrutant les diverses options d’assurance, un critère est essentiel : la disponibilité d’une assistance 24h/24 et 7j/7. Ainsi, peu importe l’heure ou le jour, en cas de problème de santé au Maroc, vous disposerez d’un soutien immédiat pour vous orienter vers la meilleure prise en charge possible. Vérifiez avec attention que l’assurance souscrite prend bien en compte vos éventuelles maladies préexistantes ; cela évitera de mauvaises surprises liées à des exclusions dans votre contrat.

Choisir une assurance adaptée requiert de comparer minutieusement les garanties proposées, les plafonds de remboursement, les franchises et, bien entendu, les services annexes comme le rapatriement sanitaire. Gardez toujours en tête que l’objectif est d’associer sécurité et sérénité tout au long de votre voyage au Maroc.

Les maladies les plus fréquentes qu’un touriste peut attraper au Maroc et leurs traitements

Un voyageur doit être conscient de certains risques sanitaires pour profiter de son séjour. Il est utile de s’informer sur les traitements adéquats en cas d’infection.

Je vais vous détailler le traitement de quelques afflictions potentielles, telles que la diarrhée du voyageur, la rage, la leptospirose, la leishmaniose cutanée et la fièvre typhoïde, pour que vous soyez outillé et prêt à réagir si l’une d’entre elles venait à perturber votre séjour.

La diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur, communément nommée « tourista », est un désagrément qui peut rapidement gâcher un voyage. Pour l’éviter, il est recommandé de ne pas boire l’eau du robinet au Maroc.

La base du traitement de cette maladie réside dans la réhydratation. Heureusement, au Maroc, il est relativement facile de trouver des solutions de réhydratation orale (SRO), comme Gastrolyte MD, qui sont les partenaires inattendus mais appréciés en cas de besoin. L’hydratation doit être votre première ligne de défense, et dans une majorité des cas, elle suffit à surmonter la maladie.

Le voyageur confronté à des symptômes comme la nausée, les vomissements, les crampes abdominales, ou encore un changement brutal de la fréquence et de la consistance des selles, devra prêter une attention particulière à son état de santé. L’apparition de la diarrhée survient généralement entre 12 et 72 heures après la consommation d’aliments ou d’eau contaminés, et peut s’accompagner d’une fièvre légère et de courbatures dans certains cas.

Personne ayant attrapé la tourista souffrant de nausée

Quant à l’utilisation d’antibiotiques, elle peut réduire la persistance des symptômes d’un jour ou deux, mais cette décision doit être prise en concertation avec un personnel de santé qualifié. Il est primordial de discuter de façon transparente avec un professionnel avant de prendre des antibiotiques, surtout lorsqu’on se trouve à l’étranger. Prévenir l’apparition de la tourista est pourtant possible grâce à de bonnes pratiques hygiéniques.

La rage

La rage est une urgence médicale de tout premier ordre. Si vous êtes mordu ou griffé par un animal potentiellement enragé au Maroc, agir vite et correctement est crucial. Il est fortement conseillé de se rendre sans délai dans un centre antirabique, que l’on trouve souvent au sein des hôpitaux urbains et qui sont spécifiquement compétents pour traiter cette maladie.

Le traitement post-exposition comprend des mesures préventives telles que le nettoyage méticuleux de la plaie, aussitôt après la morsure ou la griffure, en utilisant de l’eau et du savon pendant au moins 15 minutes. Par la suite, la vaccination antirabique et l’administration d’immunoglobulines anti-rabiques peuvent être nécessaires, en fonction de l’évaluation de la gravité de l’exposition et conformément aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Compte tenu de la gravité potentielle de cette maladie, le Maroc ne lésine pas sur les moyens pour sensibiliser la population à travers des campagnes d’éducation. La rage reste une préoccupation de santé publique dans le pays et les voyages sont l’occasion de renouveler la conscientisation à ce sujet. La collaboration avec les professionnels de la santé et les campagnes de vaccination auprès de la faune domestique et sauvage sont des efforts soutenus pour se diriger vers l’élimination de la maladie.

La leptospirose

La leptospirose, bien que moins connue que d’autres menaces sanitaires, n’en est pas moins préoccupante, surtout dans les régions où l’accès à l’eau potable peut être problématique. Au Maroc, si vous soupçonnez une leptospirose, l’action immédiate doit être de consulter un médecin pour une confirmation du diagnostic. La majeure partie du temps, le traitement reposera sur la pénicilline G, administrée afin de combattre cette bactérie qui peut être sérieusement menaçante pour la santé.

Dans le cadre du diagnostic, les analyses de biologie sont indispensables. Ces dernières permettent de pointer avec certitude la présence de la bactérie Leptospira dans l’organisme. Une fois le diagnostic posé, la prise en charge doit être la plus rapide possible pour éviter des complications qui pourraient être très graves.

Des analyses biologiques s'imposent en cas de suspicion de leptospirose

Il est important de souligner qu’en tant que maladie globale, la leptospirose présente des défis surtout dans les pays au climat humide et tempéré. Au Maroc, la prévalence de la maladie est difficile à établir précisément, mais une vigilance reste de mise en particulier pour les personnes exposées à des eaux douces ou à des environnements à risque.

La leishmaniose cutanée

Si vous séjournez au Maroc et remarquez des lésions de la peau qui ne guérissent pas, il pourrait s’agir de leishmaniose cutanée, une affection qu’il convient de ne pas prendre à la légère. L’approche thérapeutique s’appuie généralement sur l’utilisation de Glucantime, un médicament qui s’avère efficace dans la plupart des cas. Le traitement, bien que long et nécessitant des injections, présente des taux de succès prometteurs.

Cette maladie parasitaire est rapportée comme étant un enjeu significatif de santé publique dans le pays, avec des chiffres indiquant quelque 11 060 cas dans la seule région de Marrakech-Safi entre 2001 et 2020. Un fait notable est sa prévalence chez les enfants, principalement lors de la deuxième décennie de la vie. Heureusement, en dépit des inconvénients liés aux lésions, le pronostic général de la maladie reste favorable et les différences cliniques en comparaison avec les adultes ne sont pas flagrantes.

Il est important de souligner que les démarches de traitement de la leishmaniose cutanée doivent être personnalisées selon le cas spécifique de chaque patient, intégrant la gravité, la taille et la localisation des lésions, ainsi que l’état immunitaire du patient.

La fièvre typhoïde

La fièvre typhoïde, maladie systémique causée par la bactérie Salmonella Typhi, reste un sujet de préoccupation au Maroc comme dans d’autres régions du monde. Sur place, la prise en charge de cette infection passe impérativement par l’utilisation d’antibiotiques, bien que la résistance aux antimicrobiens tende malheureusement à s’accroître. Le choix de l’antibiotique se fera sur la base de tests de sensibilité et des recommandations médicales locales.

En matière de prévention, la vaccination constitue un rempart non négligeable contre la fièvre typhoïde. Elle est recommandée pour les enfants à partir de l’âge de six mois et pour les adultes jusqu’à 45 ans ou 65 ans, en fonction du type de vaccin utilisé. Rentrent dans cette catégorie deux types de vaccins : le vaccin oral, approprié pour les personnes de 6 à 45 ans, et le vaccin injectable, inactivé, indiqué de 2 ans à 65 ans.

Les voyageurs se rendant au Maroc ont un faible risque d'attraper la fièvre typhoïde

La vaccination s’avère particulièrement judicieuse pour ceux qui prévoient un séjour prolongé ou se rendent dans des zones du pays où les conditions sanitaires sont précaires. Ainsi, avant de partir pour le Maroc, il est conseillé de consulter un professionnel de santé afin de discuter d’un éventuel programme vaccinal, ce qui pourrait contribuer significativement à limiter le risque d’exposition à cette affection pour le voyageur.

Comment éviter de tomber malade au Maroc ?

Le Maroc fascine par ses couleurs, ses parfums et sa culture plurielle, mais comme tout voyageur averti le sait, la prévention reste la clé d’un séjour sans encombre sur le plan de la santé. Certaines gestes simples et méthodiques peuvent vous prémunir contre la majorité des maladies courantes que l’on pourrait rencontrer.

Tout d’abord, accordez une attention particulière à votre hygiène personnelle. Se laver fréquemment et minutieusement les mains reste une mesure fondamentale, en particulier avant de manipuler de la nourriture ou de passer à table, après avoir utilisé les toilettes ou avoir voyagé dans les transports en commun. Quant aux fruits et légumes, la prudence exige de les laver avec de l’eau propre et de les peler avant de les déguster, afin d’éliminer tout résidu potentiellement contaminé.

Bien que le Maroc n’impose pas de vaccinations obligatoires pour y entrer, il convient de consulter les recommandations sanitaires et de mettre à jour ses vaccins. Assurez-vous de discuter avec un professionnel de santé, qui saura vous orienter vers les vaccins pertinents, comme ceux contre l’hépatite A et B, la typhoïde ou encore la rage, surtout si vous prévoyez un séjour en milieu rural ou des excursions dans la nature.

En suivant ces préceptes simples, vous serez bien mieux armé pour profiter de tout ce que le Maroc a à offrir, sans que votre santé ne soit compromise. Pensez prévention, et votre escapade dans ce pays où se côtoient tradition et modernité devrait rester un souvenir uniquement teinté de découvertes et de joie.

Ces informations vous ont-elles été utiles ? Dites-le moi en votant !
Voir les offres de séjour tout inclus au Maroc

Articles récents

Préparer sa valise pour un voyage au Maroc

Préparer sa valise pour un voyage au Maroc

Préparer votre valise pour votre voyage au Maroc est déjà le début de l'aventure. En tant que passionné de voyages et habitué de pays, je sais à quel point il est crucial de glisser dans son bagage non seulement des essentiels adaptés à la fois au climat changeant et...

L’eau du robinet est-elle potable au Maroc ?

L’eau du robinet est-elle potable au Maroc ?

Le Maroc enchante par ses contrastes, ses couleurs exubérantes et ses arômes épicés. Cependant, derrière l'invitation au voyage se cache une question pragmatique, mais essentielle pour tout voyageur avisé : peut-on boire l'eau du robinet au Maroc ? Voici un guide...

Comment s’habiller lorsqu’on voyage au Maroc ?

Comment s’habiller lorsqu’on voyage au Maroc ?

Chaque voyageur ayant visité le Maroc sait que s'immerger dans cette culture aux richesses inouïes exige non seulement un esprit ouvert, mais aussi une garde-robe pensée avec finesse. Se vêtir au Maroc est un art subtil, où chaque pièce de tissu choisie raconte le...

Mes bons plans

Pour économiser sur votre voyage au Maroc

Billets d'avion pas cher à destination du Maroc

Billets d’avion

À PETIT PRIX

Louer une voiture au Maroc à partir de 9  par jour

Louer une voiture

À partir de 9 €/J

Réservez votre séjour en hôtel, riad ou auberge de jeunesse au Maroc

Hébergements

Jusqu’à -50% !

Découvrez le Maroc au travers des diverses activités proposées

Activités

Visites, excursions…

Souscrivez à une assurance pour votre prochain voyage au Maroc

Assurance voyage

5% de remise

Réservez votre séjour en hôtel, riad ou auberge de jeunesse au Maroc

Transferts d’argent

Au meilleur taux

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest